4 janvier 2024

Le syndrome de l’obésiciel

S’il y a bien une résolution utile à prendre pour cette nouvelle année, c’est de mettre vos logiciels à la diète ! Et oui, eux aussi peuvent faire un effort de sobriété ! 😉

En réalité « obésiciel » est un mot qui réunit les notions « d’obésité » et de « logiciel ». Il désigne ce phénomène que l’on rencontre de plus en plus et qui aggrave les impacts environnementaux du numérique : des logiciels toujours plus gourmands en mémoires et en ressources matériel.

Saviez-vous que le poids moyen d’une page web est passé de 500Ko à 2.5Mo (x5) entre 2011 et 2023 (source httparchive.org).

Vous trouverez dans le carrousel ci-dessous quelques solutions parmi plein d’autres pour alléger le poids de vos logiciels.

Si vous voulez aller plus loin sur cette question de l’obésiciel, n’hésitez pas à aller toquer à la porte de Boavizta, Pathtech, Lewebvert, Infogreenfactory, Greenspector, Fruggr et tant d’autres acteurs qui travaillent à rendre le numérique plus responsable.

p.s. : belle année 2024 à tous !


Un bloatware (également appelé inflagiciel, obésiciel ou boufficiel) désigne tantôt un logiciel utilisant une quantité excessive de ressources système, tantôt un logiciel accumulant une quantité importante de fonctionnalités disparates.*
Ces bloatware ralentissent la bonne utilisation de vos outils.

Plus les plateformes matérielles sont puissantes, plus les logiciels peuvent devenir complexes et larges et plus les matériels ont besoin d’offrir de la puissance...
Le poids moyen d'une page web est passé de 500Ko à 2.5Mo (x5) entre 2011 et 2023.
Par exemple, le poids moyen des images sur une page web est passé d’environ 240Ko à 1Mo (x4) entre 2011 et 2023.
Le syndrome de l’obésiciel démarre dès la phase de définition des fonctionnalités, il convient de respecter la règle des 3U : « cette fonctionnalité est-elle vraiment Utile, Utilisable, Utilisée ? ».

Concevoir un service numérique compatible avec les équipements les plus anciens possibles et les plus faibles débits.
Favoriser des technologies standards, simples et appropriées.

Dissocier les mises à jours correctives (nécessaires) et les mises à jours évolutives.

Le syndrome de l’obésiciel

Obèse + logiciel.

Un bloatware (également appelé inflagiciel, obésiciel ou boufficiel) désigne tantôt un logiciel utilisant une quantité excessive de ressources système, tantôt un logiciel accumulant une quantité importante de fonctionnalités disparates (*Source Wikipédia).

Le problème ?

Ces bloatware ralentissent la bonne utilisation de vos outils.

Plus les plateformes matérielles sont puissantes, plus les logiciels peuvent devenir complexes et larges, et plus les matériels ont besoin d’offrir de la puissance…

Quelques chiffres

Le poids moyen d’une page web est passé de 500Ko à 2.5Mo (x5) entre 2011 et 2023.

Par exemple, le poids moyen des images sur une page web est passé d’environ 240Ko à 1Mo (x4) entre 2011 et 2023.

Comment y remédier

Le syndrome de l’obésiciel démarre dès la phase de définition des fonctionnalités, il convient de respecter la règle des 3U : « cette fonctionnalité est-elle vraiment Utile, Utilisable, Utilisée ? ».

Concevoir un service numérique compatible avec les équipements les plus anciens possibles et les plus faibles débits.

Favoriser des technologies standards, simples et appropriées.

Dissocier les mises à jours correctives (nécessaires) et les mises à jours évolutives.


Objectifs de développement durable

Le thème de cet article répond aux ODD suivants :
=> 12. Consommation responsable
=> 13. Lutte contre le changement climatique

PARTAGER L’ARTICLE

LinkedIn
Email

Ces articles pourraient également vous intéresser

Numérique éthique tour 2024 Occitanie

Psss, dites, vous ? Oui vous. 🙂 Savez-vous quel événement débarque en région toulousaine début février ? Le Numérique éthique tour, fédéré par la Maif ! A l’initiative de Communauté

Partager l'article

LinkedIn
Email

D'autres articles

Numérique éthique tour 2024 en Occitanie

Numérique éthique tour 2024 Occitanie

Psss, dites, vous ? Oui vous. 🙂 Savez-vous quel événement débarque en région toulousaine début février ? Le Numérique éthique tour, fédéré par la Maif ! A l’initiative de Communauté