4 mai 2023

Livre blanc – L’IoT au service de la planète

« Oh encore une étude financée par des entreprises qui veulent faire la pub de leur produit. »

Hop hop hop, on vous arrête tout de suite. Ce commentaire repéré sur Linkedin est complètement faux. Cette étude a été réalisée entièrement sur la base du volontariat par l’ensemble de l’équipe de rédaction et les entreprises partenaires.

Contenu du livre blanc

Dans cette étude, vous pourrez découvrir comment les objets connectés peuvent aider à réduire nos émissions de Co2eq mondiales, quand les conditions de déploiement sont favorables et bien pensées. Sept cas d’usage sélectionnés, 15 entreprises interrogées, de nombreuses heures de travail comptabilisées pour 123 pages qui n’attendent plus que vous !

Pour télécharger gratuitement ce livre blanc, rendez-vous à la fin de cet aticle (ouh le teasing, c’est pas sympa ????).

Le champs d'étude
7 cas d'usage étudiés : Irrigation agricole, Transport et consommation d'eau, Logistique agroalimentaire, Autopartage, Éclairage public, Éclairage tertiaire, Consommation électrique résidentielle

15 entreprises interrogées : Advizeo, Birdz, Citiz, Ecojoko, Foobot, Koovea, Lacroix, Mojix, Nrgybox, Osram, Robeau, Signify, Sowit, VerticalM2M, Weenat.
Les enseignements
Selon l'Institut du Numérique Responsable, l'ensemble du marché numérique serait responsable de près de 4% des émissions de gaz à effet de serre globales.
Il est alors nécessaire d'utiliser les objets connectés en ayant conscience de leurs impacts environnemental et social.
Les enseignements
"L’utilisation de technologies ne saurait constituer le seul levier de réduction de notre empreinte environnementale. Des démarches de sobriété dans la consommation de nos ressources naturelles et sources d’énergie doivent ainsi accompagner le développement d’outils réduisant notre impact. Ce sera sans doute la meilleure façon d’éviter le fameux effet rebond tant redouté après le déploiement de technologies environnementalement efficientes."

(extrait du Livre blanc, "L'IoT au service de la planète - Quantification des gains nets environnementaux")
Une brève analyse
L'IoT peut également servir de levier pour la sobriété. Prenons l'exemple de l'autopartage, un mode de transport flexible rendu possible par une infrastructure IoT.

En nous appuyant sur un rapport ADEME réalisé par le cabinet 6T et des données fournies par notre client Citiz nous avons démontré que 1.23 tCO2eq investis dans le matériel IoT embarqué dans les voitures permet de réduire annuellement les émissions de gaz à effet de serre liées aux transports de ces usagers de 2800 tCO2eq.
Une brève analyse
Cette réduction correspond à une diminution nette de 8.6% des impacts de leurs trajets, par rapport à un scénario de référence sans autopartage.

Mais la technologie ne fait pas tout. Nos modes d'utilisation et de consommation jouent un rôle crucial. 

Par exemple, l'autopartage en boucle offre des avantages environnementaux significatifs, tandis que l'autopartage en flotte libre (free floating) présente des risques importants d'effet rebond.
Concrétisez une trajectoire de réduction de vos coûts opérationnels et environnementaux grâce au numérique.

Contactez-nous si vous voulez en savoir plus.

Green IoT Time

Les résultats de cette étude seront analysés à l’occasion de plusieurs Green IoT Time. Ces webinaires, organisés par BearingPoint, donneront la parole à Mavana et aux entreprises contributrices à l’étude.

Le 23 mai 2023 à 13h : « L’Eau, ressource vitale mais extrêmement menacée ».

=> présentation de la méthodologie utilisée (avec la participation de Kelly Le Goff) et des solutions IoT étudiées, gains environnementaux calculés sur le cas d’usage « Transport et Consommation d’eau » (avec la participation des entreprises Birdz, VerticalM2M et Robeau), gains environnementaux calculés sur le cas d’usage « Irrigation agricole » (avec la participation de l’entreprises Sowit)

Lien du replay

Le 21 juin 2023 à 9h15 : « Logistique agroalimentaire et autopartage ».
=> présentation de la méthodologie utilisée (avec la participation de Kelly Le Goff) et des solutions IoT étudiées, gains environnementaux calculés sur le cas d’usage « Logistique agroalimentaire » (avec la participation de l’entreprise Koovea), gains environnementaux calculés sur le cas d’usage « Autopartage » (avec la participation de l’entreprises Citiz)

Lien du replay

Merci à BearingPoint pour cette belle opportunité de collaboration.


L’IoT au service de la planète | Quantification des gains nets environnementaux

Dans cette étude, vous pourrez découvrir comment les objets connectés peuvent aider à réduire nos émissions de Co2eq mondiales, quand les conditions de déploiement sont favorables et bien pensées. Sept cas d’usage sélectionnés, 15 entreprises interrogées, de nombreuses heures de travail comptabilisées pour 123 pages qui n’attendent plus que vous !

Saisissez votre adresse mail pour recevoir le lien de téléchargement gratuit dans votre boite mails.

Nous vous contacterons peut-être pour avoir votre avis sur ce livre blanc, mais promis nous ne vous spammerons pas avec une newsletter. Pour en savoir plus sur nos engagements numérique responsable, cliquez ici.

PARTAGER L’ARTICLE

LinkedIn
Email

Ces articles pourraient également vous intéresser

Prise connectée, bonne idée ou gadget ?

English version Spoiler alert : au risque de décevoir certains, les solutions connectées ne sont pas toujours pertinentes. Leur coût de fabrication est parfois bien plus élevé que le bénéfice économique

Partager l'article

LinkedIn
Email

D'autres articles

Prise connectée, bonne idée ou gadget ?

English version Spoiler alert : au risque de décevoir certains, les solutions connectées ne sont pas toujours pertinentes. Leur coût de fabrication est parfois bien plus élevé que le bénéfice économique